Faire manger des légumes aux enfants : un casse tête ?!...

Publié le par Lauriane

5 fruits et légumes par jour, telles sont les recommandations du PNNS (Programme National Nutrition Santé).

 

On le sait tous, les fruits et légumes sont nécessaires au bon équilibre alimentaire. Ils sont source de vitamines, de fibres, de minéraux et sont peu caloriques.

Mais savez vous que seulement 20 % des enfants consomment les 5 fruits et légumes recommandés par jour ?. 
Pourquoi est-ce parfois si difficile d'en faire manger à nos enfants ?!... (j'aborderai ici la question des légumes).


Outre les caractéristiques propre au développement de l'enfant (j'y reviendrai un peu plus bas), les parents ont un rôle considérable à jouer dans leur prise alimentaire puisqu'ils sont avant tout le modèle de leurs enfants.

 

De ce fait, un enfant dont les parents mangent quotidiennement des légumes, pour qui c'est une habitude ancrée dans les moeurs aura moins de difficultés qu'un enfant issu d'une famille ou les légumes ne sont pas coutume.


En pratique, comment faire ?.


Il ne faut pas hésiter à proposer très régulièrement à l'enfant un même aliment afin de lui permettre de se familiariser avec lui et d'être de mieux en mieux accepté.

Les légumes ont un goût plus subtil que les aliments gras et sucrés, produits sur lesquels les enfants ont tendance à se retourner... prenez le temps de leur faire apprécier.


Pour cela, il ne faut pas baisser les bras devant un « échec » :

- Il faut éviter de se mettre en colère,
- éviter de forcer l'enfant,
- lui demander de goûter (il faut parfois ruser en détournant son attention),
- ne pas insister s'il refuse catégoriquement même après avoir goûté,
- et retenter l'expérience ultérieurement.
On pourra par exemple proposer un même aliment mais sous une autre forme : une carotte en purée plutôt que râpée...

 

De même, ça n'est pas aider votre enfant que d'adopter une attitude trop permissive en achetant uniquement ce qu'il aime pour éviter les conflits. C'est un véritable cercle vicieux !... Le jour où vous en aurez marre et que vous lui proposerez un légume, ça sera d'autant plus difficile qu'il n'y sera pas du tout habitué !.

 

Vous pouvez aussi le faire participer :

- lui faire sentir les légumes en allant faire les courses,
- lui faire cueillir les légumes du potager,
- le faire participer à la conception des repas,
- rendre les plats plus « appétissants » en incorporant ou plutôt en « camouflant » les légumes dans une tarte, en gratin, en omelette...
- proposer des repas à thème (tout le repas de la même couleur), 

                                                          => il faut rendre ce moment ludique !.

Evoluer dans un climat familial négatif ne fera qu'aggraver les choses !.
A force de tentatives ses craintes vont s'atténuer, il ne faut pas perdre espoir, persévérer et ne pas oublier que plus le contexte familial sera chaleureux plus l'aliment sera apprécié !...

 

 

Ensuite, comme je le disais précédemment, il y a des étapes normales qui font partie du développement de l'enfant, pour lesquelles vous ne pourrez rien y faire !.

 

Jusqu'à 18 – 24 mois il est assez facile d'offrir une alimentation diversifiée à son enfant, encore que, des études ont montré qu'un bébé sensible à l'amertume aura plus de difficultés à se nourrir vers 2 ans.

On dit également qu'un bébé dit « facile » (qui ne pleure pas beaucoup, qui est facilement consolable...) sera généralement moins sélectif !...

 

Mais c'est souvent au delà de cet âge que les choses se compliquent puisque les ¾ tout de même commencent à sélectionner ce qu'on leur propose en refusant de manger des aliments qu'ils avaient pourtant l'habitude de consommer et en refusant tout aliment nouveau (c'est la néophobie alimentaire).

 

Si votre enfant traverse ce stade, sachez qu'il est tout à fait « normal » !... cela fait partie de son bon développement.

 

Il va falloir savoir garder votre sang froid, relativiser et appliquer tous les conseils que j'ai pu vous énumérer précédemment et surtout un peu (beaucoup) de patience car cette « peur » de consommer de nouveaux aliments va atteindre un pic entre 3 et 6 ans et diminuera ensuite avec l'âge.

 

Pour terminer, si vous souhaitez éveiller votre enfant au goût mais que vous ne savez pas trop comment vous y prendre, il existe un ouvrage qui s'intitule « les apprentis du goût »... mais pour cela je vous donne rendez-vous dans un autre article... 

La suite au prochain épisode...

A très bientôt !.

 

Publié dans Le coin des enfants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Carine 26/08/2009 16:56

Bonjour,
tout d abord merci de m avoir repondu.
En ce qui concerne la confection des repas, oui il participe quelquefois, pour ce qui est du chantage, oui je pense que c est le cas, de plus le papa ne s implique pas ou bougonne derriere sa barbe...bref.
Je pense que je vais opter pour le dieteticien car perso, moi, je commence à baisser les bras..
Je vous tiendrais au courant si il y a eu amelioration
Merci beaucoup :)))

Lauriane 26/08/2009 22:04


Re bonsoir,

Tout à l'heure j'avais failli aborder le sujet du papa, mais ne sachant pas si vous viviez seule ou en couple je n'ai pas osé aborder la question mais je vois que visiblement il ne s'investit pas
tellement.

J'espère de tout coeur qu'une diététicienne saura vous aider, et j'espère, oui, que vous me tiendrez au courant des évolutions ! ;)

Bon courage, à bientôt.


Carine 25/08/2009 22:18

Bonsoir,
Le blog est tres sympa mais malheureusement, n est pas efficace pour moi. En effet, mon fils de 12ans refuse categoriquement de manger fruits et legumes( a part quelques carottes melangees avec des patates ecrasees, et des courgettes a la tomates)
Des que j essaie un autre legume ou meme un fruit, il agit comme si il allait vomir..ca me fatigue, j ai ete tres patiente jusqu a maintenant mais le medecin me fait "la misere" car mon fils se porte un peu trop bien , il est a la limite de l obesité..
je ne sais plus quoi faire, ca part tout a coups de cris et de pleurs..
j attend une reponse, merci beaucoup

Lauriane 26/08/2009 14:54


Bonjour Carine,

Je pense que votre enfant se rend bien compte que cela vous ennuie, que ça vous agace et en profite donc en réagissant par des envies de vomir... de sorte que vous n'insistiez plus pour lui
faire manger des légumes.
Les repas ont l'air assez confictuels d'après ce que vous me décrivez (cris, pleurs), il faudrait qu'il sente que cela ne vous affecte pas plus que cela mais il ne faut pas vous décourager
pour autant, continuez de lui présenter des légumes éventuellement cachés dans des lasagnes, des gratins...
Peut-être que consulter un diététicien pourrait être un moyen de parvenir à vos fins, peut-être qu'avec un intermédiare il pourrait prendre conscience de l'importance de manger varié, équilibré
(vous l'y emmenez mais ne restez pas nécessairement avec lui).
L'avez vous déjà fait participer à la confection des repas ?.



lali 12/08/2009 10:59

Bonjour Lauriane

Il est vrai que c'est nettement plus simple quand les parents mangent des légumes
Nous mangeons de légumes et notre puce en mange aussi et sans rechigner
Elle dit elle même que c'est bon pour la santé
Je redoute l'entrée à l'école ou là tout peux changer
Bonne journée

mamapasta 04/08/2009 23:05

étrangement ni ma fille ni aucun de ses copains copines n'ont rechigné sur les légumes à ma table...ni à la maternelle, ni adultes maintenant...
5 fruits et légumes par jour, ça ne fait que 400g , c'est très peu!

ORPHA08 22/07/2009 22:27

Bonsoir, je me permets de donner un "truc" avec les courgettes : quand je fais une quiche (lardons, saumon ou autre) je recouvre la pâte d'une couche de rondelles de courgette. Ensuite elles sont cachées par la garniture, donc mangées incognito !